Le contenu d'une trousse de secours


Merci à Xavier de Soras, chirurgien de son état, pour ses conseils et indications.

Lors d'une randonnée, il arrive régulièrement qu'un petit bobo viennent gâcher la fête. Et c'est dans ce moment là, que l'on se souvient ne pas avoir pris de trousse de secours, erreur!
Promis, la prochaine fois on en prend une.
Très bien!! Mais que faut-il mettre dedans ? Comment utiliser son modeste contenu ? Quelques élèments de réponses dans les lignes qui suivent.


Contenu d'une trousse de secours
  • Du sérum physiologique en dosette
  • Pour laver un oeil qui aurait reçu une brindille ou autre.
  • Des Efferalgan 500
  • En cas de douleur diffuse, de fièvre...
  • De l'eau plate
  • C’est un dogme : toute plaie, morsure, brûlure, piqûre doit être immédiatement abondamment lavée à l’eau claire. L’eau de votre gourde peut faire l’affaire.
  • Un petit flacon de Bétadine jaune
  • Un antiseptique à utiliser après avoir netoyer la plaie à l'eau claire.
  • Des compresses stériles de 20 centimètres de côté
  • Afin de nettoyer une plaie, de la protéger des infections ensuite.
    Attention à bien vérifier la stérilité des compresses. Pour se faire il y a une date indiquée sur le paquet.
  • Une bande Velpeau de 10 centimètres de côté
  • Son but est maintenir le pansement sur la plaie.
  • Un rouleau de sparadrap
  • Pour faire tenir la bande Velpeau.
  • Des Stéripstrip bleus
  • Ce sont des petites bandes collantes utilisées pour rapprocher les lèvres d’une plaie après l'avoir nettoyée et passée à la Bétadine jaune, bien sur.
  • Une paire de ciseaux
  • Toujours pratique pour couper le sparadrap.
    Pas la peine de prendre des ciseaux de couturière, il en existe de tout petit, et puis si vous avez un couteau suisse, il y a de forte chance qu'il soit intégré dedans.
  • Une pince à épiller
  • Pour enlever les petits cailloux, les éclats de bois, se faire le maillot...
    Il y en a aussi dans certains couteaux suisses
  • Une lame de bistouri N°11
  • Pratique pour couper un petit morceau de peau, retirer une écharde...
  • Une boîte d'Aspi-venin
  • En cas de piqure de guèpes, de taons... de morsure de vipère.
    Attention son utilisation ne dispense pas d'aller faire une injection d'anti-venin en cas de besoin.
  • Une pincer à tiques
  • Pour enlever ces petites bêtes, si jamais une venait à se planter dans votre peau.



    Accueil Lapouneur Retour Astuces