Tour du mont Thabor


Il s'agît ici d'un parcours fait sur 4 journées de marche en autonomie complète, c'est à dire en portant la tente et la nourriture pour ces 4 jours. De plus certains passages en pierrier peuvent s'avérer difficile. Ces précautions oratoires étant faites nous pouvons nous l'ancer à l'assaut de cette randonnée.

1ère étape : Le Lavoir - Lac du Peyron
profil etape 1
Le parking du Lavoir est au dessus de la station de Valfréjus, de là sous les nuages nous donnant un peu de frais nous avons continué à pied pour aller à la fin de cette piste. Puis toujours en suivant le GR 5, nous avons pu rejoindre le col de la Vallée étroite, où quelques gouttes nous ont rafraichi. Les nuages, de plus en plus noirs, se font pressant, aussi nous continuons sur ce GR5 pour rejoindre le Lac du Peyron.
thabor et cheval blanc
col de la vallée étroite soirée humide
Nous plantons nos tentes un peu en dessous pas très loin du torrent descendant du col du Peyron. A peine le repas pris, la pluie tombe drue et nous confine dans nos tentes jusqu'au lendemain matin.
La journée fut courte, 2 heures de marche et 645 mètres de montée pour seulement 130 de descente. Heureusement, car il faut s'abituer à faire l'escargot et à porter maison et nourriture sur le dos, pour mon compte environ 17 kilos au départ.

2e étape : Lac du Peyron - Plan Borrel
profil etape 2
Hein?? Quoi ??? La montre sonne ?? Ah! Oui! Il est 5h30, il faut s'extirper du chaud duvet, pour enfiler des vêtements frais et sortir du cocon de la tente pour affronter le ciel dégagé, les dernières étoiles qui brillent et le temps frais. Le temps que notre petite troupe de 5 randonneurs soit prête et il est 7 heures.
Nous pouvons partir à l'assaut du Mont Thabor.
vache lac du Peyron
Tout d'abord rejoindre le lac du Peyron, sur les rives duquel se dresse une tente, en passant à proximité d'un troupeau de vaches.
Maintenant, commencent les choses sérieuses avec l'ascension du col des Méandes 300 mètres plus haut. La montée se fait tranquillement, au son des marmottes qui sifflent pour signaler notre arrivée. Au sol, nous suivons la trace et les crottes d'un chamois. Une première pause pour que tout le monde se regroupe et reprennent son souffle, en admirant le paysage et le reste de la montée vers la chapelle du Thabor.
Juste avant de partir nous apercevons un superbe chamois mâle qui nous observe sur une crête loin au dessus de nous. Il va rester ainsi pendant une longue partie de notre ascension, de notre chemin de croix.
Certes la pente est difficile, mais pas tant que cela. En fait, nous sommes sur le chemin du pélerinage annuel qui part du fond de la vallée étroite pour rejoindre la chapelle sous le sommet. Cela monte raide mais le plaisir d'être à cette chapelle puis un peu plus loin au sommet, fait presque oublier les efforts concentis, les deux heures de montée, les 700 mètres montés.
chapelle du Thabor
depuis le sommet du Thabor
Nous pouvons profiter du temps dégagé pour porter nos regards sur tous les sommets plus ou moins proches qui s'offre à notre vue.
Dans un deuxième temps, nous pouvons regarder à nos pieds l'itinéraire prévu entre le passage du Pic du Thabor et la col du Cheval Blanc : il nous semble sans névé, demain nous tenterons de passer par là.
Nous repartons vers la chapelle puis nous descendons vers la droite pour aller par un sentier en dévers sur le col de la Chapelle et prendre dans le pierrier à droite vers le plan Borrel, qui est loin devant nous. Ce pierrier est un vrai labyrinthe dont nous sortons vainqueurs grâce aux nombreux cairns qui le jalonnent.
glaciers ¨
Nous plantons les tentes un peu au dessus du plan Borrel près d'une petite cascade, et non loin de la trace de ce qui était un petit lac en début de saison. Nous sommes montés de 790 mètres pour en avoir descendu 590, le tout en 4 heures de randonnée, pauses comprises.
Le Plantage de tente, la petite toilette, le pique nique se passe bien.
Un seul petit truc cloche : la montée du passage du pic du Thabor semble être un vaste pierrier, peu praticable à son sommet. C'est décidé vers 16h, nous partirons à deux pour trouver un passage. La pluie d'orage qui commence à 14h30 pour ne nous lacher que dans la soirée nous privera de ce repérage.

3e étape : Plan Borrel - Lac des Bataillères
profil etape 3
5h30!! C'est l'heure!!! Debout!! Le rythme est pris tout le monde est réveillé et se prépare vite dans l'air revigorant du matin. Oublié la colère des cieux de la veille, les sommets s'illuminent les uns après les autres. C'est donc d'un pas décidé, si ce n'est complétement réveillé que nous partons vers la passage du Pic du thabor.
aiguille d'Arves
lac au pas du pic du Thabor
Grâce aux jumelles nous avons repéré les premières étapes : traversée jusqu'au sommet de l'herbe, montée vers le passage de gauche, au sommet prendre à droite vers la bosse verte, partir à gauche vers le passage rouge... STOP!!! à droite il y a une crète qui part vers le col, dans une pente pas trop raide, donc pas de passage rouge, on prend la crète. Effectivement cela passe facilement, surtout pour ceux qui aiment les pierres petites et grandes.
300 mètres plus bas, on aperçoit le lieux du bivouac, nous l'avons quitté il y a une heure.
Il nous faut trouver le passage vers le col du Cheval Blanc, un gigantesque pierrier, où nous allons passer 2 heures pour slalomer entre les moraines, les blocs de rochers branlants, les rares névés encore présents. Du col nous rejoignons par la crète le col des Bataillères et nous descendons par le GR 57A vers le lac du même nom. Là nous remontons le ruisseau de Bissorte pour trouver un endroit plat et calme pour la nuit. Après 4 heures de randonnées pour 486 mètres de montée et 672 de descente.
pierrier
L'après midi se passe en observation d'un troupeau de moutons et de chèvres gardé par une chienne Patou, puis en parties de cartes.
Tout cela jusqu'à l'arrivée de la pluie et de l'orage entre 18h30 et ??? je ne sais pas je dormais. Une chose est sure, le second orage nous a tous réveillé à 23h. Pendant une heure le spectacle pyrotechnique était à son comble, avec des jeux d'eau d'une grande puissance.

brebis au torrent patou
4e étape : Lac des Bataillères - Le Lavoir
profil etape 4
lac des Bataillères
Le projet était de monter au col des Sarrasins pour redescendre vers le Lavoir et les voitures. Le passage des orages de la nuit nous fait préférer la remontée sur le col des Bataillères, et la redescente par le lac Long et les Mounioz. En effet le début de la descente du col des Sarrasins est assez technique et peu être glissante, donc nous ne prenons pas de dangers en passant par ce col moins haut et plus facile.
groupe
La descente au soleil, après une montée dans le vent et à l'ombre, se fait le coeur léger, à défaut du sac. J'en profite pour prendre en photo une marmotte très curieuse.
Nous évitons le refuge du Mont Thabor en passant par les Mounioz, le chemin est plus sauvage et moins fréquenté.
Nous arrivons aux voitures vers 10h alors que de nombreux randonneurs commencent à peine leur journée.
Quel soulagement de déposer le sac dans la coffre de la voiture, d'y glisser aussi les grosses chaussures et de mettre nos pieds dans des sandalettes légeres.
lac Long
marmotte marmotte
Accueil Lapouneur Retour Randonnée